Retrait des articles 32 et 36 de la LPM 2019-2025

Mis en avant

Le retrait d’articles d’une loi de programmation portant atteinte aux droits fondamentaux, c’est possible !

Les avocats (qui ne sont que 55 000 en France) l’ont obtenu en 2 jours pour certains articles du projet de loi de programmation pour la justice (Cf. annonces CNB des 14/03 et 16/03/18).

Comme quoi l’union et la mobilisation, payent !

Loi de programmation militaire : CQFD